à 

Pavillon Guy-Joron , 1700, rue Jacques-Tétreault
Laval (QC) Canada

À une époque où la pratique du selfie est devenue un véritable phénomène de société, revisiter la tradition et les usages de l’autoportrait semble plus que jamais d’actualité.

L’autoportrait comme image peinte ou plus rarement sculptée de l’artiste par soi-même apparaît au début de la Renaissance. Ce genre naît dans un contexte psychologique et culturel particulier où commence à émerger une nouvelle conscience de soi qui, peu à peu, laissera place à l’idée de l’individu singulier et unique. En outre, l’invention du miroir va conduire de plus en plus d’artistes à s’adonner à cet exercice.

Nous vous invitons à explorer l’histoire de l’autoportrait sur une période de cinq siècles. Nous observerons en quoi l’artiste va faire de son image un véhicule d’expression privilégié de son statut, de ses doutes et de ses aspirations personnels, ainsi que de ses ambitions.  Nous verrons également qu’étudier et analyser les autoportraits revient à explorer sous un angle original et pertinent l’univers culturel et symbolique de l’artiste, désormais devenu maître de son image. Enfin, par une analyse détaillée d’autoportraits de maîtres, nous aborderons la question du statut et du rôle de la peinture.

Conférencière

Amel ferhat est titulaire d’une maîtrise en histoire de l’art de l’université paris i-sorbonne. Historienne de l’art, conférencière indépendante, et accompagnatrice de voyages culturels, elle possède une longue expérience dans l’enseignement et la conception de voyages culturels.

Passionnée d’art et de culture, amel accorde une grande importance aux valeurs de partage et de générosité. Pédagogue avant tout, elle a le don de transmettre sa passion et son savoir à un public très diversifié. Grâce à son approche originale, amel vous offrira un éclairage inédit sur une variété de sujets en lien avec l’histoire de l’art. Pour en savoir plus, visitez son site le club de l’art.

Voir mes autres conférences 

Consulté 63 fois   ·   Modifier